Devenir missionnaire

« Les initiateurs des Œuvres Missionnaires, à commencer par Pauline Jaricot, n'ont pas inventé les prières et les œuvres à qui confier leurs désirs concernant la proclamation de l’Évangile, mais ils les ont simplement tirées du trésor inépuisable des gestes les plus familiers et habituels du Peuple de Dieu en marche dans l’histoire. »

Sa Sainteté le pape François, message aux Œuvres Pontificales Missionnaires, mai 2020

Devenir missionnaire

Nous sommes tous appelés à être missionnaires par notre baptême ! Rejoignez-nous !

En mission avec Pauline

Pauline et la mission : un peu d’histoire

Pour l’Église de France, le début du XIXème siècle est une période de reconstruction après la tourmente révolutionnaire. Pauline nourrit depuis son enfance avec son frère Philéas des rêves de mission. Quand ce dernier entre au séminaire et lui apprend les difficultés matérielles des missions, Pauline s’enflamme et lance des initiatives pour collecter de l’argent. Mais rien n’est vraiment formalisé jusqu’à une fameuse partie de cartes, un soir de 1819.

Pauline a alors l’idée que chaque personne pourrait facilement trouver dans son entourage dix associés donnant un sou chaque semaine pour les missions. S’en suivrait ensuite un fonctionnement pyramidal organisé par groupe de 10, 100 et 1000 personnes. Chaque chef d’une dizaine récolterait les dons de ses associés, le chef de centaine ceux de dix chefs de dizaine et ainsi de suite, pour finir par abonder un fonds commun. Pauline soumet son idée à son conseiller spirituel, l’abbé Würtz, qui quelques années plus tôt avait joué un rôle important dans sa conversion. Celui-ci lui répond :
« Pauline, vous êtes trop bête pour avoir inventé ce plan… Évidemment il vient de Dieu ! Aussi non seulement je vous permets, mais je vous engage fortement à le mettre à exécution ».

Ainsi naît ce qui s’appellera tout de suite « la Propagation de la Foi ». Son principe est d’une grande simplicité : une personne collecte l’offrande de 10 personnes qui elles-mêmes collectent l’offrande de 10 personnes, et ainsi de suite. La quête a lieu chaque semaine de la main à la main. Cette proposition a très vite fait de convaincre des milliers de personnes, l’organisation ayant été officiellement fondée le 3 mai 1822.

Le zèle de Pauline se propage comme une traînée de poudre…

Les membres de l’œuvre se retrouvent pour un moment de prière et de partage. Les Annales de la Propagation de la Foi voient le jour, qui rassemblent les nouvelles de missionnaires du monde entier. Ces Annales connaissent un succès phénoménal et deviennent la revue la plus diffusée au XIXème siècle. Tirée à plus 250 000 exemplaires en 1880 en France, elle est également traduite en une dizaine de langues et publiée à plus de 400 000 exemplaires dans le monde.

L’œuvre de la Propagation de la Foi, créée par Pauline, lui échappe ensuite, et prend une dimension internationale, mais dans les lettres des missionnaires Pauline est régulièrement appelée « Mère des missions ». Elle a inventé le premier réseau social missionnaire, que vous pouvez rejoindre aujourd’hui !

Faire
un don

Soutenir

« Unis-toi à cette mission : prie et fais prier ! »

Comme Pauline Jaricot, nous sommes tous appelés à faire rayonner le message de l’Évangile jusqu’aux extrémités de la terre, par la prière et le partage. Poursuivez l’action de Pauline en priant pour l’Église universelle et en soutenant les Œuvres Pontificales Missionnaires !

Notre site utilise des cookies pour vous offrir une expérience utilisateur de qualité et mesurer l'audience. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies dans les conditions prévues par nos mentions légales.